◊Cinquième partie : Mise en évidence que l’unicité dans la souveraineté (tawhid a-rouboubiya) implique l’unicité dans l’adoration (tawhid al-oulouhiya).

Bismillâhi r-Rahmâni r-Rahîm

 

 

 

DEUXIÈME CHAPITRE 

1– L’unicité d’Allah dans sa souveraineté (tawhid a-rouboubiya) 


CINQUIEME PARTIE

MISE EN EVIDENCE QUE L’UNICITE DANS LA SOUVERAINETE

(TAWHID A-ROUBOUBIYA) IMPLIQUE L’UNICITE DANS L’ADORATION

(TAWHID AL-OULOUHIYA)


 

Celui qui atteste de l’unicité d’Allah dans sa souveraineté, reconnaît qu’il est le seul créateur de cet univers et qu’il le pourvoie et le gère, alors il devra implicitement affirmer qu’Allah, pureté à lui, est le seul digne d’être adoré par toutes les formes d’adoration. Ceci représente l’unicité dans l’adoration (tawhid aloulouhiya) car le terme al-oulouhiya (divinité, théisme) désigne l’adoration (al-‘ibada).

Quant à la signification du  terme Divinité (ilah): celui qui est adoré (ma’boud). Ceci implique alors que l’on invoque en dehors d’Allah absolument personne, qu’on ne demande de l’aide uniquement à lui, qu’on ne place sa pleine confiance (tawakoul) seulement en lui, qu’on n’égorge les sacrifices (quourbane), qu’on émette des vœux (nadr) que pour lui. Toutes ces formes d’adoration ne doivent être exercées uniquement en vue d’Allah.

L’unicité dans la souveraineté est donc une preuve fondamentale de l’obligation de pratiquer l’unicité dans l’adoration. Et c’est pour cela qu’Allah, pureté à lui, argumente contre ceux qui réfutent son unicité dans l’adoration, en leur démontrant qu’ils ont admis son unicité dans la souveraineté :

 ارضَ    ْ َ ﻟﻜﻢْ           ُ َ ﺟﻌﻞَ          َ َ اﻟﺬيِ ﱠ (21) ﺗــﻘﻮنَ        ُ َ ﻟﻌﻠﻜﻢْ       ُ          ﱠ َ َ ـﺒﻠﻜﻢْ       ُ          ِ ْ َ ﻣﻦْ            ِ واﻟﺬﻳﻦَ            ِ ﱠﱠَ ﺧﻠﻘﻜﻢْ      ُ          ََ َ اﻟﺬيِ رﺑﻜﻢْ ُ ﱡﱠَ اﻋﺒﺪواُ ُ ْ اﻟﻨﺎسُ          أـﻬﺎَ    َ ﻳﺎَ

   ـﻌﻠﻤﻮنَ          ُ َ ْ َ وأـﺘﻢْ ُ ََْ ًأﻧﺪاداَ          َ ﻟﻠﻪِ ﱠِ ﺗﺠﻌﻠﻮاُ َ ْ  َ ﻓﻼَ ﻢْ ﻟﻜُ َ ًرزﻗﺎْ ِ اﻟﺜﻤﺮاتِ          َ َ ﱠ ﻣﻦْ           ِ ﺑﻪِِ ﻓﺄﺧﺮجَ            َ ْ ََ ﻣﺎءً         َ اﻟﺴﻤﺎءِ           َ ﱠﱠ ﻣﻦْ ِ وأـلَ َ ََْ ًﺑﻨﺎءَِ َواﻟﺴﻤﺎءَ        َ ًﻓﺮاﺷﺎَ ِ

«O vous les hommes, adorez votre seigneur qui vous a créés vous et qui vous ont précèdes, ainsi attendriez-vous la piété.

-C’est lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit, qui précipite la pluie du ciel, et par elle fait surgir toutes sortes de fruits pour vous nourrir. Ne lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez » (La vache – 21 et 22)

Allah leur a ordonné de mettre en pratique son unicité dans l’adoration, en leur démontrant en vue de cela, son unicité dans la souveraineté, qui est représentée par la création des premiers et derniers hommes, par la création du ciel et de la terre et de ce qu’il y a dans les deux, par l’assujettissement des vents et la précipitation de la pluie, par la germination des plantes et l’apparition des fruits qui constituent les biens des hommes. Il est donc inconcevable d’associer à Allah un autre que lui qui serait bien incapable de tout cela.

Mettre en valeur l’unicité dans la souveraineté est un procédé naturel afin de faire admettre l’unicité dans l’adoration. L’homme se rattache d’abord à l’origine de sa création et la source de ses intérêts (c’est à dire Allah), ensuite il emprunte les moyens qui lui permettent de se rapprocher de lui et de le satisfaire afin de créer un lien solide entre eux. L’unicité dans la souveraineté est donc bel et bien le meilleur moyen de prouver l’unicité dans l’adoration, il est en fait une porte qui permet d’y accéder. C’est pour cela qu’Allah a utilisé ce procédé pour répliquer aux polythéistes. Il a ordonné à ses envoyés d’agir ainsi ; Allah dit :

 اﻟﺴﻤﻮاتِ            َ َ ربﱡ           َ ﻣﻦْ      َ ﻗﻞْ    ُ (85) ﺗﺬﻛﺮونَ     ُ َ َ أﻓﻼَ َ ﻗﻞْ            ُ ﻟﻠﻪِ ﱠِ ﺳﻴـﻘﻮﻟﻮنَ      ُ          ُ َ َ (84) ﺗـﻌﻠﻤﻮنَ    ُ َ ْ َ ﻛﻨﺘﻢْ ُ    ُ إنْ ِ ﻓﻴﻬﺎَ        ِ وﻣﻦْ    َ َ ارضُ           ْ َ ﻟﻤﻦْ  َ ِ ﻗﻞْ ُ ﻳﺠﻴﺮُ         ِ ُ وﻫﻮَ ُ َ ﺷﻲءٍ ْ        َ ﻛﻞﱢ            ُ ﻣﻠﻜﻮتُ            ُ          َ َ ﺑﻴﺪﻩِ ِ َِ ﻣﻦْ َ ﻗﻞْ    ُ (87) ﺗــﻘﻮنَ        ُ َ أﻓﻼَ َ ﻗﻞْ   ُ ﻟﻠﻪِ ﱠِ ﺳﻴـﻘﻮﻟﻮنَ      ُ          ُ َ َ (86) اﻟْﻌﻈﻴﻢِ            ِ          َ اﻟْﻌﺮشِ  ْ َ وربِﱡَ َ اﻟﺴﺒﻊْ ﱠ

  ﺗﺴﺤﺮونَ ُ َ       ْ          ُ ﻓﺄﻧﺎﱠََ ﻗﻞْ           ُ ﻟﻠﻪِ ﱠِ ﺳﻴـﻘﻮﻟﻮنَ      ُ          ُ َ َ (88) ﺗـﻌﻠﻤﻮنَ            ُ َ ْ َ ﻛﻨﺘﻢْ ُ    ُ إنْ ِ ﻋﻠﻴﻪِ َْ َ ﻳﺠﺎرُ         َ ُ وﻻَ

« Dis :’À qui appartiennent la terre et ceux qui y sont ? Si vous savez’

-Ils diront ‘à Allah’. Dis : ‘Ne vous souvenez-vous donc pas ?’

-Dis ‘qui est le seigneur des sept cieux, et le seigneur de l’immense trône’

-Ils diront : ‘Allah’. Dis : ‘Ne craignez-vous donc pas ?’

-Dis : ‘qui détient dans sa main la royauté absolu de toute chose, et qui protège et n’a pas besoin d’être protège ? (Dites) si vous le savez’

-Ils diront : ‘Allah’. Dis : comment donc se fait-il que vous soyez ensorcelés ? » (Les croyants – 84 à 89).

Il dit aussi:

   ُﻓﺎﻋﺒﺪوﻩُ ُ ْ            َ ﺷﻲءٍ ْ          َ ﻛﻞﱢ    ُ ﺧﺎﻟﻖُ ِ َ ﻫﻮَ ُ إﻻِ َإﻟﻪَِ ﻻ رﺑﻜﻢْ    ُ ﱡَ ُاﻟﻠﻪﱠ ذﻟﻜﻢْ    ُ َِ

« Voila Allah, votre seigneur, il n’y a de divinité (méritant l’adoration) que lui, créateur de tout, adorez-le donc … » (Les bestiaux – 102)

Il a donc prouvé par le biais de sa souveraineté exclusive qu’il est le seul et digne d’adoration, ceci est l’unicité dans l’adoration et c’est pour cela qu’il a créé les êtres, Allah dit:

  ﻟﻴـﻌﺒﺪونِ          ُ ُ ْ َِ إﻻِ واﻹﻧﺲَ         ِ          َ اﻟْﺠﻦﱠ   ِ ﺧﻠﻘﺖُ  ْ َ َ وﻣﺎَ َ

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent » (Qui éparpillent – 56).

« M’adorent » c’est à dire me vouent un culte exclusif. L’homme n’est pas monothéiste par le simple fait qu’il atteste de l’unicité dans la souveraineté (tahwid a-rouboubiya), il doit pour cela attester et mettre en pratique l’unicité dans l’adoration. Sachons que les polythéistes témoignaient de l’unicité dans la souveraineté et pourtant ils ne rentrèrent dans l’Islam, le prophète  les combattit et ceci malgré qu’ils reconnaissaient qu’Allah est le créateur, le pourvoyeur, celui qui donne la vie et la mort, Allah dit :

  اﻟْﻌﻠﻴﻢُ       ِ َ اﻟْﻌﺰﻳﺰُ ِ َ ﺧﻠﻘﻬﻦﱠﱠُ ََ َ ﻟﻴـﻘﻮﻟﻦُ  ُ ََ وارضَ       ْ َ       َ اﻟﺴﻤﻮاتِ          َ َ ﱠ ﺧﻠﻖَ َ َ ﻣﻦْ َ ﺳﺄﻟْﺘـﻬﻢْ ُ َ َ َ وﻟﺌﻦْ َِ َ

« Et si tu leur demandes : ‘Qui a créé les cieux et la terre ?’ ils diront très certainement : ‘Les a créé le Puissant, le Savant » (L’ornement – 9)

  ُاﻟﻠﻪﱠ ﻟﻴـﻘﻮﻟﻦﱠ ُ            ُ ََ ﺧﻠﻘﻬﻢْ        ُ ََ َ ﻣﻦْ          َ ﺳﺄﻟْﺘـﻬﻢْ ُ َ َ َ وﻟﺌﻦْ َِ َ

« Et si tu leur demandes qui les a créés, ils diront très certainement :

‘Allah’ » (L’ornement – 87)

 اﻟْﻤﻴﺖَ ﱢﱢَ وﻳﺨﺮجُ ِ ْ ُ َ اﻟْﻤﻴﺖِ َ ﻣﻦْ ِ اﻟْﺤﻲﱠ َ ﻳﺨﺮجُ ِ ْ ُ وﻣﻦْ َ َ واﻷﺑﺼﺎرَ َ َْ َ اﻟﺴﻤﻊَ ْ ﱠﱠ ﻳﻤﻠﻚُ ِ ْ َ أﻣﻦْ ُﱠَ وارضِ ْ َ َ اﻟﺴﻤﺎءِ َ ﻣﻦْ ِ ﻜﻢْ ُـزﻗُ ْ َ ﻣﻦْ َ ﻗﻞْ ُ   ُاﻟﻠﻪﱠ ﻓﺴﻴـﻘﻮﻟﻮنَ ُ ُ َ َ َ اﻷﻣﺮَ ْ َ ﻳﺪﺑـُ َ ُ وﻣﻦْ َ َ اﻟْﺤﻲﱢ َ ﻣﻦْ ِ

« Dis : ‘Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre ?Qui détient l’ouie et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui gère les affaires ?’ Ils diront : ‘Allah’ » (younous – 31)

Et beaucoup d’autres versets qui vont dans ce sens sont présents dans le Coran. Celui donc, qui prétend que l’unicité consiste à attester de la présence d’Allah ou d’admettre qu’il est le créateur et celui qui dirige l’univers, et se contente uniquement de cela, alors sache qu’il n’a aucune connaissance de ce qu’est réellement l’unicité qui a été l’objet de la mission des envoyés. En fait, ils se sont fixés à ce qui implique l’obligation et ont délaissé l’obligation en elle-même, ou ils se sont limités à la preuve et ont abandonné ce à quoi elle tend à prouver.

Parmi les spécificités de la divinité (oulouhiya): la perfection absolue dans tous les aspects, sans aucun défaut sous quelques formes que se soit. Ceci implique que l’adoration comme l’exaltation (ta’thim), la vénération (idjlal), la crainte (khachiya), les invocations, l’espérance (raja), le repentir sincère (inaba), la confiance, la demande d’assistance et l’humiliation totale avec un amour sincère,  soit en tout et pour tout en sa faveur. La raison, la loi religieuse et la nature (fitra) indiquent que tout cela ne doit être que pour Allah, et qu’il est inconcevable que ce soit pour un autre que lui.

About Bismillah Administrateur